Salaires

Quels sont les salaires minima prévus par la convention collective ?

Salaires minima selon la nouvelle grille de classification :

 Niveau   Échelon   Emplois  Applicable à compter du 1er jour du mois suivant la publication

de l’arrêté d’extension de l’avenant du 21 mars 2017

1 1 Coiffeur débutant 1 508€
2 Coiffeur 1 512€
3 Coiffeur confirmé 1 518€
2 1 Coiffeur qualifié 1 525€
Technicien 1 560€
2 Coiffeur hautement qualifié 1 671€
Technicien qualifié
3 Coiffeur très hautement qualifié 1 784€
Assistant manager
Technicien hautement qualifié
3 1 Manager débutant 1 917€
2 Manager confirmé 2 306€
Animateur débutant 2 714€
3 Manager hautement qualifié 2 872€
Animateur de réseau confirmé 2 923€

Quel est le taux de majoration des heures supplémentaires ?

Les heures supplémentaires effectuées au-delà de 35 heures ouvrent droit aux taux de majoration de salaires suivants :

  • De la 36ème à la 43ème heure : 25 %
  • À compter de la 44ème heure : 50 %

L’employeur a la possibilité de remplacer le paiement des heures supplémentaires, en tout ou partie, par un repos d’une durée équivalente. Ce repos doit être pris dans les 3 mois suivant la date de leur acquisition (deux mois en cas de modulation), à la demande du salarié, en dehors des périodes du 1er juillet au 31 août et du 15 décembre au 1er janvier. À défaut, l’employeur est tenu de demander au salarié de prendre les repos acquis dans un délai maximum d’1 an à compter de leur acquisition. Les repos non pris à l’expiration de ce délai d’un an seront indemnisés.

Quel est le montant de la prime d’ancienneté ?

La prime d’ancienneté est ajoutée au salaire mensuel du salaire.

À partir de 5 ans d’ancienneté 30 €*
À partir de 7 ans d’ancienneté 42 €*
À partir de 9 ans d’ancienneté 54 €*
À partir de 12 ans d’ancienneté 70 €*
A partir de 15 ans d’ancienneté 85 €*

*Avenant n° 40 du 21 mars 2017 non étendu – ces montants seront applicables à compter du 1er jour du mois suivant la publication de son arrêté d’extension au JO.

La prime est calculée au prorata pour les salariés à temps partiel. Cette prime d’ancienneté doit faire l’objet d’une ligne distincte sur le bulletin de paye. A défaut, elle est considérée comme ne pas avoir été payée.